February 3, 2021

Shifting to Work

Se préparer au quart de travail

Il est 18 heures et vous êtes à table avec votre famille. Bien que vous travailliez cette nuit, vous avez sauté la sieste et vous avez fini par préparer le souper et faire les courses pour passer le temps. Ce n’est pas votre premier quart dans ce secteur, et certains quarts de travail dans ce cadre se sont très bien passés, mais vous ressentez quand même une certaine appréhension. On vous demande de combien de patients vous vous occuperez cette nuit, mais vous n’avez pas vraiment envie de parler boulot avec votre famille, ni d’autre chose en fait. 

La transition entre les études et la vie professionnelle peut être difficile à vivre. Pour bien des infirmières, les heures précédant un quart de travail sont éprouvantes sur le plan émotif comme au niveau physique, avec des pensées qui défilent, des distractions et même de légers symptômes gastro-intestinaux. Ceci peut affliger les infirmières chevronnées aussi bien que les débutantes, puisque l’anticipation d’une tâche stressante crée forcément du stress. Cette nervosité sera plus vive si vous avez eu un quart difficile précédemment, puisque vous aurez du mal à imaginer que les choses puissent bien se passer. Nous ne pouvons garantir que chaque quart de travail vous mènera à des constatations transcendantes sur la condition humaine, mais nous croyons que les conseils qui suivent peuvent vous aider à vous rendre de 17 h 30 jusqu’au début de votre quart.

  • Tâchez de fixer des limites à ce que vous accomplissez avant d’aller travailler – vous pourriez préparer quelques repas à l’avance, mais peut-être éviter de nettoyer toutes les boiseries de la maison et de laver toute la literie.
  • Dites franchement à vos proches que vous préféreriez ne pas parler travail avant votre quart et rappelez-leur (ENCORE) que vous devrez dormir le lendemain!
  • En vous rendant au travail, écoutez un balado qui ne porte pas sur les soins infirmiers ou faites-vous une liste de musique réconfortante mais stimulante (essayez l’album Strange Trails de Lord Huron). 
  • Choisissez un café ou un thé spécial et distinct pour le travail, ou même pour un type de quart en particulier; s’il y a un café-restaurant là où vous travaillez, vous pouvez vous offrir une boisson réconfortante à 5 heures, comme un thé décaféiné ou un thé au lait sucré, qui vous aidera à tenir encore quelques heures. N’oubliez pas que la caféine peut être difficile à doser; un café double avant le travail n’aidera pas nécessairement à calmer votre nervosité!
  • Tout étrange que cela puisse paraître, vous pouvez stationner un peu plus loin de l’entrée (tout en restant en lieu sûr) et emprunter les escaliers pour augmenter votre rythme cardiaque et vous libérer l’esprit avant de commencer à travailler. De même, une promenade après votre quart vous permettra de méditer sur ce que vous venez de vivre et de moins vous défouler sur vos colocataires ou votre partenaire.

Kathryn Corneau, inf., B.Sc.Inf., M.Sc.Inf. (candidate)

Unité des services médico-chirurgicaux et des soins intermédiaires chirurgicaux Hôpital Royal Inland, Interior Health Authority, Colombie-Britannique

Article written by 
Kathryn Corneau
If you found this article entertaining or helpful, please consider sharing it.

Previous Blogs

Inscrivez-vous pour contribuer au blogue de PASI

Préparer l’avenir des soins infirmiers reconnaît que les infirmières et infirmiers du pays vivent et travaillent sur les terres de nos ancêtres autochtones et nous nous joignons à nos membres pour exprimer notre gratitude pour ce privilège.
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram